BIENVENUE SUR

SLUTONLINE 2.0 LE PARADIS DU SEXE CRADE ET HARD 

 

28274591

 

 

  • numéro 1 des blogs merdiques avec plus de 1000 fichiers scato 
  • plus de 2500 articles porno en hq et classés dans 50 catégories
  • une newsletter avec en cadeaux du porno en telechargement 
  • du contenu bonus, un tchat, des albums, redactions et best of crade

 

 

Le tout entièrement gratuits et des mises à jours quotidienne

   POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DU BLOG, CLIQUEZ SUR LA BANNIERE !

 

facebook-logo

 

 

Dimanche 16 août 2015 7 16 /08 /Août /2015 11:36

bhhg

 

 

Après 5 ans d'existance sur Slutonline, je me suis vu posé des milliers de question sur moi par mes lecteurs. Je decide donc de raconter comment sont nés mes fantasme Scatologiques, SM, mais également toutes ces autres perversions qui m'accompagne au quotidien et qui me procures toujours plus de plaisir :D

Ce journal ce deroulera sur beaucoup de chapitres, car du haut de mes 25 ans, je suis une jeune femme qui à osé se lancer et se laisser submerger par toutes les possibilitées que le sexe offre. Mon adolescence, mes expériences jusqu'à aujourd'hui et mes conseils pour tout les passionés de sexe crade et hard.

Bonne lecture

 

 

 

 

 

Chapitre 1. La decouverte

 


''Je suis une personne incroyablement dependante au sexe crade''

 

 

 

Je viens d'avoir 25 ans, et depuis que je suis adolecente, mes barrières et mes limites ont totalement disparue. Personnellement, je suis comblée mais torublée d'avoir evoluée en ce sens, au point même ou une question subsiste dans mon esprit de jeune femme dans ce monde totalement fou: Ou vais-je m'arreter ?

 

 

Car oui, je suis quelqun de normale dans une vie normale, mais mon jardin secret me permet d'explorer toutes ces choses qui me semblai interdite quand j'avais à peine 14-15 ans.

Je me rapelle très bien que dès mes premières envie sexuelle, les chose qui m'excitait le plus était toujours les choses les plus sale et les plus tabou. A 14 ans, jai ressentie mes premières envie de masturbation et avec cela, la decouverte de ma bisexualité. et même 11 ans après, il m'arrive beaucoup plus frequement de coucher avec une femme qu'avec un homme.


Tout d'abord, quand j'avais 14 ans, l'orgasme fût pour moi un choc emotionel plutot fort. Au départ je me touchai dans mon lit le soir, discretement, en pensant a la poitrine et au fesses d'une de mes meilleures amie. Elle était ( et toujours aujourd'hui ) une fille superbe mais pas classique. Originale et avec une caractère bien à elle, elle me racpontait pendant des heures les idylles d'adolecente qu'elle vivait avec ses petits copain, le tout devant une bonne pizza et une bières.

J'ai tout de suite voulu mon independance, j'étais rebelle. a 14 ans je buvai deja, et je fumai mes premirères cigarettes en cachette avec ma meilleure amie. Cette fille qui avait 15 ans mais qui était dans la même classe que moi n'était clairement pas interesseé par une relation avec une fille, pourtant je gardai espoire. Je me trouvai à la fois inhumaine et terriblement satisfaite au fait que pendant qu'elle me parle de ses vacances au ski ou de ces après-midi avec sa mère, elle ne se doutai absoluement pas que je la regardai de la tête au pied et imaginant deja comment je l'a baiserai dans ma séance de masturbation du soir.

Jusqu'à mes 16 ans, mes fantasme se limitais à du sexe plus que traditionel et sage. Mes fantasme sale ont commencés lors de la rentrée scolaire, pendant un été magnifique. Il faisait incroyable chaud. Après un cours de 2h30 de sport au soleil, mes copines et moi sommes allés aux douche. Il m'arrivai de reluquer mes copines rapidement sous la douche. Quelques filles s'épilai deja et j'avais également pris le taureau par les cornes et demander à ma mère de quoi me raser.

Je faisai très attention à ce que personne ne me voit reluquer, donc c'était discret et bref.

Je me suis mise à retirer mes vetements, et lorsque j'enleva mes chaussure puis mes chaussette, une odeur très forte me pris au nez. j'étais écoeurer que mes jolis petit pieds puisse degager une odeur si puissante. En effet, c'était la première fois de ma vie de jeune fille que mes pieds transpirait autant, surtout depuis que j'avais exigée une paire de chaussure de sport a la mode à ma mère, une model très beau mais très mal aéerer.

Jusqu'a mes 18 ans, ma mère fût très genereuse avec moi, en réaliter, je n'étais vraiemnt pas à plaindre. Téléphone portable, baladeur, vêtement à la mode, etc...
ma dernière lubie était de me faire tatouer, mais pour ma mère se fût un non catégorique. Je ne me fit jamais tatouer.

Je prit finalement l'initiative d'entrer dans les douches en esperant que l'odeur de mes pieds transpirant n'allait pas lancé de debats. Apparement, mes odeurs corporelles n'ont derangé personne, ou personen n'à oser me le dire. Ensuite, quand il fût l'heure de rentrer à la maison, je pris le chemin du retour pour chez moi avec une amie avec qui je faisait toujours la route. Après quelque discutions plus que banale sur l'école, les mecs et les dernières musiques à la mode, mon amie me dit alors: ''Oh Ali ( mon petit surnopm de l'époque ), tu as sentie dans les douche aujourd'hui comme ca puait ?''

Me soupsonnait-elle ? car elle etait juste à côté de moi dans les douches. Je pris sur moi et repondi alors: '' Oui deoslé j'ai transpiré beaucoup dans mes nouvelles chaussures.

Elle me fixa et se mit à rire. '' Ah c'était toi hahahaha''. Après avoir vu ma gène, elle me dit très sincèrement: '' Ne t'inquiete pas Ali, tu devrais sentir l'odeur de mes chaussettes le Dimanche soir après ma randonnée en fôret, une infection hahaha''

Et à ce moment precis, une forte excitation sexuelle s'empara de moi, ma culotte mouillai, elle continuai à me parler d'autre chose, mais je ne l'écoutai pas vraiment. Je m'imaginait renifler ces chaussettes et ses pieds moites totu transpirant, degageant une forte odeur. Cette fille n'était pas jolie du tout, mais je ne tenais que peu d'importance à ce detail, mon fantsame était complet. Le soir même, je me masturbais dnas mon lit en reniflant mes chaussettes puante utilisé le jour même en gym.



Chapitre 2. Livia

 

 

''Je ne pouvais plus contrôler mes tendances''

 


Il y eu une choses qui stimulat énormement ce besoin de sexe sale: Livia.
Livia était une amie très particulières pour moi lors de mon adolecence, elle était celle avec qui je basulai du côté de l'interdit. Quand je parle d'interdit, je ne parle pas du totu de sexe. Alcool, fumée, et naturellement les joints et la fête. J'avais 16 ans lorqu'elle est arrivé dans notre école, une fille plutot petite, rouquine, avec un look un peu trash mais qui restai toujours classe et propre.

Je me mis alors à faire la fête avec cette fille qui me presentai à des garcons, me faisait entrer en boîte de nuit. Je passai presque chaque week end chez elle. nous dormions sur des lit superposé, moi en bas et elle au dessus. Jusqu'ici et depuis l'épisode de l'odeur de mes pieds dans les douches, je reniflait regulièrement mes chaussettes sales, j'étais deja quelqun qui aimait faire durer le plaisire et imaginer que l'odeur de mes chaussettes était l'odeur de Livia. Cette fille me rendait totalement dingue et perverse. Après 3 mois d'amitié et deja tellement de souvenir je pris la decision de passer à l'action.

Tout d'abord, pendant un week end je fit des reperages, quand j'allai au toilettes, je regardai toujours dans le panier de linge sale pour voir si j'y trouvai des chaussettes correspondante à celle de Livia. Le week end suivant, nous étions de sortie, après une soirée forte en emotion et en alcool, je me suis mise en tête de profiter du sentiment de courage que me produisait la vodka pour commettre mon petit forfait.

Arriver à la maison, Livia se mis à vomir et alla se coucher, ses parents etait en voyage, et elle était fille unique. J'avais donc la maison pour moi pour executer mes plans. Tout d'abord, je suis allés dans la salle de bain, et pendant un instant, j'eu la terrible surprise de constater que le panier à linge ne contenait aucune chaussette ni aucun sous-vetements, juste quelque chemise et des torchons.

Très decue, je fini par tomber sur uen chaussette sale de Livia tombé derrière le panier. je l'ai reconnue tout de suite puisque j'avais passer le plus clair de mon temps avec elle à regarder ses pieds et ses fesses. Je baissa mon pantalon et ma culotte et je mis mes fesses sur la cuvette des toilettes. J'étais excité à un point ou mes jambes tremblai et ou am respirations étais très forte. Malheureusement, la chausette ne sentai pas assé mauvais pour mon appetis sexuel de renifleuse de mauvaises odeurs. Je remis la chausette en place sans avoir jouit, en effet il semblerai que mon amie était quelqu'un de relativement porté sur une hygiène irréprochable.

Je me mis au salon vers la fenêtre, et m'alluma un joint pour me detendre, pendant mon instant de fumette, je me dis: ''Et merde, cette nana se lave trop bien les pieds ou elle ne transpire que très peu''. Il me revint alors à l'esprit deux chose:

1) Elle n'avait porté ces chausettes trouvé dans le panier seulement une demi-journée
2) Une amie m'avait dis que tout le monde sent fort des pieds avec la transpiration.

Après quelques plans echanfaudée sur le canapé, l'alcool eu raison de moi et je fini par m'endormir.

 

Le lendemain matin, je me reveilla presque totalement claire et saine d'esprit contrairement à Livia qui passa sa journée à dormir. Je suis donc rentrée chez moi afin de mediter sur tout ça. Mes envie de masturbation avait deja repris au bout de 2h, j'en devenait folle. Maintenant que je m'était mis dans la tête de voler les chausettes de mon amie afin de respirer a plein nez l'odeur de ses pieds et de me faire jouir, il était exclu pour moi de simplement me masturber en pensant à elle, il me fallait une solution et vite.

Le week end suivant, je dormie à nouveau chez Livia, elle était plus belle que jamais, avec ses taches de rousseurs et sa beau claire. J'avais eu le temps de reflechir à un autre plan: j'allais l'enmener en soirée et l'a faire danser plusieures heures afin de faire transpirer ses pieds et d'attendre que l'on rentre pour recuperer dans le panier ses chaussettes de la soirée ( en effet, le week end precedent, elle n'avais pas mis de chaussette et il etait hors de question de renifler ses chaussure en Daim, cela me donnai des mal de têtes cette matière-là.

Nous avons fais la tournée des tout les club, bar, etc... Je l'a poussai a danser constamment, nous mourrions de chaud, en dansant avec elle, j'imaginais ses petits pieds devenirs moites et chaud. J'avais également un autre plans, lui mentir sur les horaires des transport pour rentrer afin qu'il nous failles 30-45minutes pour rentrer à pieds jusqu'a chez elle.

Ses parents ne rentrait que dans deux jours, j'avais donc le calme et la tranquilité. Livia se mis au lit, j'en profitai donc pour aller aux toilettes et me rememorer mon plan pourtant si basic. Après êtres sortie des toilettes je pris un verre d'eau avant de rejoindre notre chambre. Ma deception fût complete quand ej vit Livia qui s'était endormie avec ses chaussettes et en sous-vêtement.

je me retrouvai une seconde fois au salon à fumer et à me dire que c'était foutu pour mon fantsame. Puis après m'être emeché un peu, je me dis les choses de manière moins reflechie: ''Et si j'allais lui enlever ses chaussettes moi même, après tout, elle dort profondement et l'alcool fait son oeuvre''.

Presque immediatement, j'étais en face d'elle dans la chambre, avec un soin maladif je pris plus de 20 minutes à lui retirer ses chaussettes, j'étais très stressé. Alleluia, j'avais en main ses chaussettes puantes et toutes chaudes. Mon amie ne m'avait pas mentie, tout le monde pue des pieds. L'odeur était si forte que je me demandai immediatement si un jour j'avais moi même eu les pieds aussi puants. Je mouillai deja tellement, c'était incroyable.

Après m'être diriger dans la salle de bain, ma séance de reniflage commenca. Le plaisir et l'excitation que me produisait cette odeur, celle de mon amie qui m'avait toujours fait craquer, c'était divin. Après avoir renifler chaque recoin de ses chaussettes, je pris une decision qui bouleversa ma sexualité: J'allais profiter de son sommeil pour lui renifler directement les pieds. Mais pas ce soir. Après avoir divinement jouie, je mis les chaussettes dans le panier en me disant qu'elle se se souviendrait pas qu'elle les avaient sur elle.

 

 


Chapitre 3. Elargissement des perspectives

 

 

''Je savais bien avant de le devenire, que j'allais être une fetichiste aux multiples goût''

 


C'était la fin de l'été, entre temps, j'avais couché pour la première fois avec un homme, mais sa ne me sufisait pas. Ce n'était pas mon genre de me contenter d'une simple penetration.

Mes penchant se retournèrent immediatement sur les filles. J'avais 16 ans et j'étais bien decidée à élargire mes experiences sur le sexe, tout en gardant un anonymat complet. J

 

Javais attendu 3 semaines entre la soirée ''reniflage de chaussettes'' chez mon amie et la fois ou je pris la décision de finalement profiter de son sommeil pour renifler ses pieds odorants. Pendant qu'elle dormait, je reniflai ses pieds comme une cinglée, l'adrenaline me faisait oublier qu'elle pouvait se reveiller à tout moment et me surprendre. Elle devait être particulierement endormie car dans le feu de l'action, je me mis à lecher ses pieds comme une vraie chiennes. Lors de l'orgasme, j'avais son gros oreilles presque enfoncer dans mes narines et la moité de son pied dans la bouche, je tramblai et gemissait tellement qu'il  etait difficile de croire qu'elle n'avait rien vue.

Peu de temps après, Livia demenagea et je l'a revit que 4 ans plus tard au hasar de ruelles.

J'étais devenue une filles qui aimait les pratiques sales, osé et degoutante pour la plupart des gens, mais j'adorais ca. Je pouvais passer des nuit entières sur mon ordinateur à télécharger du contenu porno. Desormais, les odeurs corporelles des autres jeunes filles me fesait totalement devenir dingue, et tres imaginative. Mais j'étais également devenue une Cleptomane inverterée: Petites culottes, strings sales, chaussettes, je me servait dans les vestiaires de mes copines comme dans un grand magasin, je collectionnai les sous vêtements sale des filles avec qui j'allais tout les vendredi faire du tennis et des promenades en campagne. Certaine finir par se plaindre entre elles de la disparition de leurs sous vetements, mais aucune ne pu croire que j'en était l'auteur.

Je parlais tres souvent sur des tchat à des filles comme moi, avec les memes pratiques. C'est là que j'entendit parler des pratiques scat, uro, etc...

Je m'etais deja habituer une ou deux fois par semaine à me masturber devant des videos de jeunes filles qui pètent et qui se renifle le cul entre elles. Depuis quelques semaines, l'anus était devenue une des obsession première. Mais renifler des culottes sales ne mexcitait plus autant. Je vit rapidement mon goût pour l'anus des filles, leur odeur, etc.. En effet quand je volait une culotte à une fille, j'essayai toujours de trouvé celle ou il y a des trace au niveau de l'anus, l'odeur vaginale ne mexcitait presque pas, l'odeur anale, j'y étais accro. Je n'arrivai plus à parler à une autre filles sans que je me questionne sur l'odeur de ses pieds et de son trou du cul.

Quand finalement j'eu 17 ans, il était claire que la suite logique des choses etais de me mettre au scato. J'avais beaucoup lu sur le sujet et les videos scato que je voyai sur le net faisait sortir en moi un côté bestial. J'imaginais mes meilleures amie faires leurs grosses comissions sur mon ventre, dans mes main ou sur mon visage. j'étais arriver au sommet de ma perversitée, mais je n'imaginai clairement pas demander à une de mes amies si elle voulai bien me chier dessus. Comment faire ?

 

 

Chapitre 4. Un mode de vie

 


''J'étais presque fière de mener cette double vie dont personne ne se doutai''

 



Internet est devenue mon refuge et surtout ma mine d'or. Quand j'étais excitée, je savais quil me fallai le truc le plus crade possible pour pouvoir avoir une orgasme particulierement puissant. Pour faire simple, j'étais devenue une grande consomattrice de porno Scatophile, jusq'au pratiques les plus trash.

Je jouaissait de plaisir devant des filles qui se pissait dessus, qui machait à pleine dents de grosse merde chaude tout a peine sortit du trou du cul de filles superbes. Mais mes perversions et fantasmes se croisai, certain soir, j'avais une obessions en tête et je ne pouvait pas la faire sortir.

Je recherchai toute sorte de videos plus trash les une ques les autres: De jeunes filles qui buvait leur pisse et de la diahrée. d'autre qui se pétait dans la bouche et qui fesait renifler à de jeunes asiatiques leurs pets et leurs pieds puants. De grosse femme obèses qui chiait par terre et marchait pieds nus dedans afin de faire lecher le tout à des femmes soumises,. Le scato faisait parti de ma vie desormais, j'adorais.

J'ai mis 1 mois avant d'oser gouter a mes porpres excrements, je n'étais pas du tout degouter car l'excitation dominait le tout. J'ai donc decider de me retenir pendant 2-3 jour afin d'obtenir quelque chose de gros. Au bout du 3ème jour, j'ai cru que mon anus allait exploser, il fallait que je me lance. J'avais attendu un week end ou j'étais seule a la maison, car je me disait que nettoyer mon forfait prendrai un certain temps.

Je'attendais de cette experience trois choses en particulier: Voir si de vraies excréments allait me degouter, essayer de macher et de lecher, reussir à jouir.

Pour commencer, je pris le temps de bien raser mes quelques poils autour de mon anus, ensuite, je me suis mise nue et je me suis mise dans la baignoire familiale. la consistance me préoccupai, ma merde serait-elle dur ou plutot liquide ? Peut importe. Accroupie, je me suis mise a pisser sur mes pieds, un jet magnifique et bien jaune. Vient ensuite la partie tant attendue depuis 1 mois. sans même devoir pousser tres fort, une merde gigantesque sortie de mon trou du cul presque en une seule partie. J'étais surexcité, j'étais accroupie au dessus d'un étron enorme qui baignait dans ma pisse et mes pieds.

J'ai pris la décision d'aller droit au but sans faire preuve d'hesitation. Pour commencer je men etalai partout sur le corp: Mes seins, mes fesses, dans mes cheveux, mon visage, sous les aisselles. J'étais recouverte presque intergralement de ma merde juteuse et extremement puante. J'étalais avec passion cette merde et cette urine chaude sur mes pieds qui ne sentai vraiment pas la rose ce soir là. Puis, sans hesiter je pris dans ma main un gros morceau, il degoulainait de pisse et de salive. je le mis entier dans ma bouche, et me mis a me masturber intensement. Ensuite je machai cette merde comme une vraie chienne scato.

Le goût? Etrange, ni bon ni mauvais, mais qui donne quand meme envie de vomir, totu degoulianit de ma bouche et tombai sur moi, la merde giclait partout dans la baignoire et puis soudain, l'orgasme le plus incroyable de ma vie fit son apparition, un orgasme qui duera tres long,

J'étais recouverte de merde, ma bouche également et je venait de jouir ainsi dans la baignoire. J'étais si exciter que je suis rester 15 bonne minutes a me caresser encore un peu dans ma merde.

30 minutes de nettoyage intensif s'en suivi, je en parvenait pas a retirer cette odeur d'écrement de ma peau. Ni de ma bouche d'ailleur.

Je sorti de la salle de bain tres satisfaite, puant encore mon caca et fier d'avoir reussi à macher cette merde sans vomir.

Il était desormais temps de pousser le visse à un niveau supérieur...!




LA SUITE PROCHAINEMENT


Par alicia - Publié dans : scato - Communauté : MultiCommunauté Porno Sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Dimanche 21 juin 2015 7 21 /06 /Juin /2015 19:17

Laura, 21 ans m'a envoyé cette magnifique contribution ce matin-même.

Merci ma belle <3

 

 

 

Photo-21.06.15-19-11-06-copie-2.jpg

 

Photo-21.06.15-19-11-23-copie-2.jpg

 

Photo-21.06.15-19-12-39.jpg

Par alicia - Publié dans : scato
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 21 juin 2015 7 21 /06 /Juin /2015 19:00

 

Par alicia - Publié dans : scato
Voir les 0 commentaires
Dimanche 21 juin 2015 7 21 /06 /Juin /2015 18:52

 

Par alicia - Publié dans : scato
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 21 juin 2015 7 21 /06 /Juin /2015 18:48

 

Par alicia - Publié dans : scato
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 31 mai 2015 7 31 /05 /Mai /2015 09:52
Par alicia - Publié dans : scato - Communauté : MultiCommunauté Porno Sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 26 avril 2015 7 26 /04 /Avr /2015 13:56

Voici Claudia Shitter, ma scatgirl favorite, celle qui m'a moi même donner envie d'en devenir une :D
Toutes ces scenes solo sont superbe, une vraie mangeuse de merde comme je les aiment.

 

Claudia_Shitter_09_2.00007_m.jpg

 

claudia-shitter-scat-pissing-enema-vomit-and-sex-toys_211.jpeg

 

Claudia_Shitter_19.00004_m.jpg  

Par alicia - Publié dans : scato - Communauté : MultiCommunauté Porno Sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Vendredi 3 avril 2015 5 03 /04 /Avr /2015 09:29

Coucou c'est Alicia :D

Je rentre tout juste d'une soirée avec une amie, nous avons pris notre pied de 2h du mat à maintenant :D
Du coup jecrit un petit message pour vous raconter ma nuit ;)

Mon amie ( Charlotte, BBW rouquine, 26 ans ), que j'ai rencontrer grace a mon blog voulait absolument goûter , je cite: ''Les écrements de sa blogueuse Scato preferée.

Cette filles m'écrit depusi 1 ans maintenant et nous nous sommes enfin rencontré. Pendnat 1 ans jai recu de sa part: Des lettres d'amour, des petites culottes souillées, des photos hard, etc

Nous avons d'abord pris un verre histoire de se metter dans le bain, pusi avons carrément decidé de nous saouler completement pour faire nos cochonneries. Nous allons ensuite chez elle, et en toute discretion ej vais renifler les petites culottes de son panier de linge sale.

Ensuite nosu sommes passé aux choses serieuses: j'ai alors fais une bonne grosse merde dans un bol, j'ai uriné ( selon ses demandes ) sur ses pieds, sa petite chatte et sa tete. Elle commence a deguster et a macher ma merde tres fortement, elle s'en etales partout sur le corps. elle est surexcitée et em dis que de pouvoir manger enfin mon caca est un evenement genial pour elle.

après avoir baisé dans ma merde, je lui ai supplié de me chier sur le visage, elle avait uen grosse diahrée, mes cheveux etais totalement recouvert. nous nous sommes etalé cette merde pendant des heures, en s'urinant dessus a tour de role et en lachant de gros pets. un pure plaisir ^^

une nuit parfaite, merci ma Chacha, tu es superbe et tres crade ;D 

Par alicia - Publié dans : scato
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 22 mars 2015 7 22 /03 /Mars /2015 21:41

Par alicia - Publié dans : scato
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 14 mars 2015 6 14 /03 /Mars /2015 14:27
Bientôt du nouveau en scato :P Bizz
Par alicia
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Images Aléatoires

  • boire1
  • 14
  • mls2

Recherche Slutonline

Chaines Slutonline

youtube-logo.jpg

dailymotion-logo.jpg

facebook-logo

homemade teen

blonde-amateur-babe-1 12 thumb

 

070501-sweet-adri

 

Hot Body Sexy Ass g-str 47ecadb261514

 

A1Ow1RmCEAAAVSY-large

 

amat3

 

tumblr m74f5fI36f1rpud9co1 1280-copie-1

 

blonde-sexy-mini-o-2273-copie-1

 

sexy-mirror-girls-100-18

 

03

 

4HpkgNgfKnBNmWJTyOe1IpTwVIlIM3

 

beurette sexy gros seins

 

amateur_girls_homemade_homemadepornpass_mixed-sets_spread_7.jpg

 

1-540x675

 

458733487

 

ariel-rebel-self-shot

 

4

 

indiana frat party pics 004

 

sexy-teen-girls-12

 

2-copie-1

 

9

 

04-copie-1

 

little-amateur-teen-naked-in-front-of-the-mirror

 

tumblr lwrf0t4kne1r2b7mjo1 500

 

 

 

 

 

 

 

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés